TAIJI

•  d’améliorer l’équilibre et la marche,

•  d’apaiser tout le système nerveux à travers la concentration         qu’il nécessite, d’amener un repos profond de l’esprit.

•  d’optimiser la fonction cardiaque et l’aptitude à l’effort,

•  de prendre conscience de son corps et des appuis au sol,

•  d’oser se donner de l’importance,

•  de prévenir certaines tensions et déséquilibres qui naissent de     l’agitation et de la dispersion,

•  d’être plus présent au quotidien.

 

 

Le Taiji Quan appartient à la culture chinoise et fait partie des arts martiaux internes. C’est une discipline qui permet de prolonger la vie, de fortifier la santé et de se défendre en mettant l’accent sur l’attention, les mouvements doux et lents, fluides et enchaînés, une harmonie parfaite entre le vide et le plein, l’équilibre et l’alternance entre yin et yang.

 

L’histoire de Taiji Quan commence par son fondateur Chang San Feng, un moine taoïste qui a été impressionné de la manière habile du serpent qui pouvait esquiver et contre attaquer la grue plus grande et plus puissante. Le moine comprit alors que les mouvements circulaires et ininterrompus étaient favorables aux mouvements rigides et saccadés. Il se rendit compte que la souplesse et la flexibilité l’emportent sur la dureté et la force. Ayant compris cet enseignement, il créa le Taiji Quan, méthode d’auto-défense favorisant le développement de l’énergie interne (Qi).

 

Aujourd’hui, le Taiji Quan est largement pratiqué dans le monde sous différentes formes : gymnastique de santé, art spirituel, art martial interne.

 

Le Taiji Quan est accessible à tous, homme – femme quel que soit l’âge ou la condition physique et ne nécessite aucune connaissance préalable.

L’étude des gestuels, déplacements, la recherche de l’assise et de l’équilibre dans le mouvement s’effectuent dans le calme intérieur. La pratique quotidienne du Taiji favorise le bien-être, la clarté mentale et un corps sain et permet :

 

© 2018 WUSHU FENG /// Tous droits réservés.