LEXIQUE

Le salut

En début du cours, après l’échauffement, on salue son professeur et ses instructeurs en chinois : Lao Shi Ni Hao (Lao cheu ni rao), qui signifie « bonjour professeur ». En fin de cours, on se dit au revoir, et on salue son professeur de nouveau : Lao ShiZaiJian (Lao cheu tsaille tjienne), qui veut dire « au revoir professeur ». Il est assez simple de retenir ces mots car ils sont régulièrement utilisés. Au cours de la séance, on remercie souvent ses partenaires en leur disant Xie-xie (siésié). Ça veut dire « merci », mais on peut tout simplement le dire en français. Le professeur et les instructeurs comptent le plus souvent en chinois :

1 – Yi (i)

2 – Er (ar)

3 – San (sann)

4 – Se (s.)

5 – Wu (wou)

6 – Liu (lio)

7 – Qi (tchi)

8 – Ba (ba)

9 – Jiu (tjio)

10 – Shi (che).

 

Questions fréquentes

Qu’est-ce que le Wushu ?

C’est l’ensemble des Arts Martiaux chinois, que l’on divise en deux grands courants formant un tout :

Les styles externes, mettant l’accent sur le travail musculaire et la vitesse. Le Kung Fu fait partie de cette première catégorie.

Les styles internes, mettant en avant le travail respiratoire et mental, la détente et la lenteur. Les mouvements sont plus ronds, plus doux, les techniques sont plus souples. Le Taiji et le Qi Gong font partie de cette deuxième catégorie.

............................................................

 

Qu’est-ce que le Yin et le Yang ?

Le concept du Yin et Yang fait partie de la philosophie chinoise. Le symbole du Yin/Yang est souvent représenté par un côté sombre – le Yin – et un côté clair – le Yang. Le Yin et le Yang sont présents dans nos mouvements, dans notre respiration et dans nos corps. Avec les mouvements des arts martiaux chinois, nous passons sans cesse du Yin au Yang. C’est la morphologie entre le Yin et le Yang qui crée l’explosivité ou le ralentissement de nos mouvements. Par exemple, pendant un Tao de Kung Fu, nous pouvons être à la fois dynamique, Yang, et statique, Yin. Nous sautons, Yang, et nous fléchissons, Yin. Entre chaque mouvement, le Yin devient le Yang et inversement. Ils coexistent et se transforment mutuellement. La dynamique entre le Yin et le Yang est fondamentale à la pratique des arts martiaux chinois

 

............................................................

 

Faut-il être souple/sportif pour faire du Kung Fu ?

Dire que l’on fait du Kung Fu, cela impressionne toujours. Rien ne vous empêche de faire planer le mythe dans les dîners parisiens, mais le Kung Fu est à la portée de tous. En effet, il y a plusieurs niveaux d’apprentissage et de pratique. On adapte notre pratique à notre envie et notre physique. Chaque exercice ou position peut être réalisé avec plus ou moins de force, d’intention ou de souplesse. A votre vitesse, vous pourrez travailler votre souplesse par des exercices spécifiques en cours ou, si vous le désirez, plus intensivement à la maison.

 

............................................................

 

Le Kung Fu fait-il maigrir ?

Le Kung Fu fait travailler tous les muscles. Si on pratique régulièrement, notre corps va évoluer pour s’adapter. Aucun muscle en particulier n’est favorisé, ce qui fait que l’évolution se fait petit à petit. Gagner en muscles ne fait pas forcément maigrir, c’est selon la morphologie de chacun. Par contre cela tonifie le corps harmonieusement et ça, aucune crème ne pourra jamais le remplacer !

Peut-on pratiquer en même temps le Kung Fu, le Qi Gong et le Taiji Quan ?

Comme nous l’avons vu, le Kung Fu et le Taiji Quan sont deux arts martiaux chinois complémentaires. Un pratiquant de Kung Fu pourra se mette au Taiji Quan pour travailler son enracinement, prendre conscience de son espace, et de son axe. Le pratiquant de Taiji Quan pourra suivre des cours de Kung Fu afin de travailler la vitesse, le souffle et son endurance à l’effort. Par ailleurs, le Qi Gong que nous pratiquons est très bon pour soulager le corps après un entraînement intensif et évacuer les tensions. Ces trois pratiques ne sont donc pas du tout incompatibles et peuvent former un tout équilibré.

 

............................................................

 

Quels sont les bienfaits du Kung Fu et des autres arts martiaux chinois ?

D’une manière générale, le pratiquant d’arts martiaux chinois acquiert une bonne maîtrise de son corps. En effet, les techniques et mouvements enseignés sollicitent de nombreux muscles, l’ensemble des articulations et permettent une prise de conscience de son corps dans l’espace. Par ailleurs, le pratiquant acquiert petit à petit plus de tonicité, plus de souffle, et accroît le contrôle de son énergie interne. Un entraînement régulier accroîtra aussi sa souplesse, renforcera l’ensemble de ses muscles, et l’aidera à se relâcher au quotidien, notamment dans des situations stressantes.

 

............................................................

 

Est-ce que le Kung Fu est un sport violent ?

Selon l’esprit dans lequel on le pratique, n’importe quel sport peut être violent. Dans notre club, nous privilégions une approche simple et respectueuse de l’autre afin de progresser sans devenir une brute. Le Kung Fu est avant tout un art de la préservation de soi, de sa propre intégrité physique et morale. Un art de la gestion des conflits, quels qu’ils soient, un art de la défense autant qu’un art du combat.

Quelles sont les différences entre le Kung Fu et le Taiji Quan ?

Classiquement, le Kung Fu fait partie des arts martiaux externes, alors que le Taiji Quan est considéré comme un art martial interne. Si à l’origine la finalité de ces deux pratiques était la maîtrise du corps pour le combat, leur approche et leur enseignement sont différents. En Kung Fu, les pratiquants s’entraînent à fortifier leurs corps pour le rendre puissant, rapide, tonique et souple. En Taiji Quan, le corps commence par apprendre à se relâcher, se détendre, s’enraciner, et les pratiquants travaillent avec lenteur et calme tout en cherchant la tonicité.

 

............................................................

Est-ce que je peux tout pratiquer, mon âge et ma condition physique sont-ils des limites ?

Tout est possible si dans le club que vous avez choisi les enseignants sont compétents et si c’est dans la politique du club. A vous de demander, mais rien n’interdit de commencer le Kung Fu à 60 ans si on n’a jamais pratiqué auparavant. Tout au plus vous devrez accepter de ne plus pouvoir être aussi rapide et souple qu’à 20 ans.

 

............................................................

 

Peut-on se blesser en pratiquant le Kung Fu et les autres arts martiaux chinois ?

Le Qi Gong et les arts martiaux chinois sont des techniques de longévité. Cependant, de mauvaises postures ou des étirements trop forcés peuvent être à l’origine des blessures. Mais les enseignants sont attentifs et vous apprendrez à vous préserver. Même lors des combats les coups doivent être maîtrisés, le maître mot est le respect de soi et de l’autre à long terme !

 

............................................................

 

Le Kung Fu peut-il m’aider à me défendre contre une agression ?

Résolument oui ! Pourquoi passer de longues heures à s’entraîner si confronté à une situation d’agression, on n’était pas capable de réagir ! On pourra acquérir des réflexes utiles et quelques principes fondamentaux d’autodéfense qui permettront de se tirer d’un mauvais pas. Apprendre à ne pas prendre de coups, à crier en cas de danger, à mobiliser les gens qui nous entourent… autant d’idées simples que distille le Kung Fu au-delà des techniques strictes de combat. C’est là l’essence même du Kung Fu, mais le processus menant à la capacité de se défendre en jouant des pieds et des poings est lent et difficile. Pratiquer le Kung Fu efficacement, c’est s’inscrire dans une démarche à long terme !